TOXOPLASMOSE

Toxoplasma gondii
Terme issu du grec toxon : arc et plasma : figure
Protozoaire découvert par Nicole et Manceaux en 1908, se présentant sous la forme d'un croissant de lune appelé Toxoplasma gondii qui est à l'origine de la toxoplasmose.
photo: kyste toxologique.

Définition:
Infection active par un parasite protozoaire intracellulaire ,photo au microscope électronique (source: http://www.hei.org/research/depts/aemi/toxo.htm) les organes atteints sont le système nerveux central, cœur, poumons, foie, tractus digestif, peau, œil, système hématopoïétique: Toxoplasma gondii. Il en existe quatre types:

1-Toxoplasmose congénitale: infection aiguë maternelle et transmise au fœtus. À l'origine de manifestations variées (asymptomatique jusqu'à des malformations fœtales majeures et décès in utero)
2-Infection oculaire: la toxoplasmose est une des principales causes de choriorétinite, après une toxoplasmose congénitale passée inaperçue.
3 -Toxoplasmose aiguë chez le sujet immunocompétent: souvent asymptomatique ou à l'origine de manifestations mineures (syndrome grippal, lymphadénopathie)
4 -Toxoplasmose du sujet immunodéprimé: primaire ou le plus souvent secondaire à une réactivation d'une infection ancienne. Il s'agit d'une atteinte souvent multiviscérale, touchant principalement le système nerveux central, mais également le cœur, les poumons, le foie.

Toxoplama gondii
Parasite unicellulaire intracellulaire, haploïde, 11 chromosomes connus.
piriforme, arqué, 1 extrémité effilée, 5-10 µm x 3-4 µm, endocellulaire dans les macrophages, multiplication rapide par endodyogénie.

Épidémiologie
Il semble que plus de 80% des Français soient immunisés dès l'âge de vingt ans. Quand une personne est infectée par la toxoplasmose, elle ne présente, la plupart du temps, aucun signe clinique : c'est une maladie tout à fait bénigne.

La source de principale de contamination de l'homme par Toxoplasma gondii n'est pas définie avec précision. La contamination se fait généralement par voie orale à la suite d'ingestions " d'œuf " (oocyste) de toxoplasmose qui proviennent d'un sol contaminé ou encore d'une viande insuffisamment cuite. Un chat arrive à excréter jusqu'à 100 millions de parasites par jour.
C'est la viande (mouton, porc, plus rarement le bœuf) et peut cuite ou mal congelée qui est le plus souvent à l'origine de la contamination dans les pays développés.

Cycle de la toxoplasmose (source: http://www.fao.org/ag/againfo/foto/Toxoplasma.jpg)
La toxoplasmose dans le monde

Le problème est différent quand il s'agit d'une femme enceinte. En effet, si la transmission s'effectue au fœtus, celui-ci risque d'être sévèrement touché et même de mourir (toxoplasmose congénitale). Le taux de contamination pendant la grossesse est variable, mais les risques pour le fœtus sont plus importants au début de la gestation (environ 5 % de risque de contamination du fœtus lors du premier trimestre de la grossesse). La contamination pendant les deux derniers trimestres de la grossesse entraîne des conséquences moins importantes. Quoi qu'il en soit, un enfant ayant contracté la toxoplasmose dans le ventre de sa mère devra être surveillé pendant longtemps.

Signes cliniques :

1-Toxoplasmose congénitale - D'autant plus sévère que l'infection maternelle est survenue précocement au cours de la grossesse - Asymptomatique (67%) - Choriorétinite (15%) - Calcifications intracrâniennes (15%) - Méningite (20%) - Anémie hémolytique et thrombocytopénie à la naissance - Microcéphalie - Séquelles neurologiques variables: retard intellectuel, comitialité, déficits neurologiques divers - Prématurité - Mort in utero

2-Toxoplasmose oculaire - Choriorétinite - Rétinite nécrosante focale - Nodules cotonneux - La toxoplasmose oculaire congénitale est généralement bilatérale, alors que l'infection acquise est en règle unilatérale. - Les manifestations de la toxoplasmose oculaire sont variables: vision floue, scotome, douleurs oculaires, photophobie.

3-Toxoplasmose aiguë chez le sujet immunocompétent - Asymptomatique dans 80-90% des cas - Lymphadénopathie cervicale - Fièvre, sueurs nocturnes, myalgies - Pharyngite - Rash maculo-papuleux - Polyadénopathie rétropéritonéale et mésentérique responsable de douleurs abdominales - Choriorétinite

4-Toxoplasmose du sujet immunodéprimé - Plus souvent réactivation d'une toxoplasmose ancienne qu'infection aiguë - Atteinte du SNC (50%) - Abcès intracérébraux, plus rarement encéphalite, méningoencéphalite (déficit focaux, comitialité, HIC, troubles des fonctions supérieures) - Myocardite, pneumopathie, choriorétinite, uvéite (postérieure surtout)

Labo
Étant donné que la maladie n'entraîne aucun symptôme, des tests biologiques sont nécessaires pour savoir si une personne est contaminée ou pas.
En ce qui concerne la toxoplasmose chez les sujets immunocompétents (quand le système immunitaire fonctionne normalement) les analyses demandées sont :

- La vitesse sédimentation
-La recherche de transaminases (enzymes) hépatiques (du foie)
-Le dosage d'une variété de globules blancs (lymphocytes) qui montre une légère lymphocytose (augmentation des lymphocytes) mais le bilan biologique est généralement normal.

Chez un patient présentant des signes neurologiques (encéphalite), le prélèvement d'un échantillon de liquide céphalo-rachidien montre la présence d'ADN de Toxoplasma gondii en utilisant la technique d'amplification par PCR. Sinon le liquide céphalo-rachidien est normal au cours de l'infection chronique (se développant dans le temps).

Quand il s'agit d'une analyse de sang effectuée lors de la visite prénuptiale et qui informe la femme de son état immunitaire vis-à-vis de la toxoplasmose, s'il s'avère que la femme n'a pas eu la toxoplasmose (examen sérologique négatif), il faudra alors refaire un contrôle si elle désire un bébé.
Dans le cas contraire, c'est-à-dire si elle est immunisée contre cette maladie, elle ne risquera pas de la transmettre à son enfant, lors d'une future grossesse.

Que se passe-t-il quand une femme est enceinte?
Un test est effectué lors de la première visite prénatale.

--> S'il est positif, cela signifie que la femme a déjà été contaminée par la toxoplasmose. Il s'agit alors de savoir si la contamination est récente ou ancienne : un dosage de certains anticorps appelés IgM et IgG le permettra. Une contamination ancienne est le témoin d'une immunité acquise : la future maman est immunisée, elle ne risque pas d'être contaminée lors de sa grossesse et de transmettre la maladie à son bébé. A l'inverse, une infection récente est susceptible de menacer le fœtus : un traitement doit alors être entrepris.

-->S'il est négatif, cela signifie que la femme n'a jamais été contaminée par la toxoplasmose, et qu'elle peut l'être pendant sa grossesse et donc contaminer son bébé. Elle devra donc renouveler l'examen tous les mois pour surveiller l'éventuelle apparition de la maladie, et pouvoir débuter rapidement le traitement

Pauline Fournier